Avis de thérapeutes

Hélène Romano

Hélène Romano, Docteur en psychopathologie clinique – HDR –  Psychothérapeute – Expert près les tribunaux – Docteur en droit pénal et sciences crimimnelles – Auteur de nombreux livres sur la prise en charge des victimes, a accepté de donner son avis de professionnelle sur les séjours Ré Equi’libre. 

“Il y a une vie possible quelles que soient les horreurs subies, et ce projet d’équithérapie est un support unique pour permettre à chacune de se projeter désormais positivement dans la vie.”

{

Si les médias semblent plus attentifs que jamais à la réalité des violences sexuelles, pour les victimes, il est toujours aussi difficile de se faire comprendre et accompagner. Certaines ont été victimes bébés, enfants, adolescentes, d’autres adultes. Certaines ont pu révéler rapidement, d’autres restent avec en elle, ce secret sur les faits subis par honte de parler, culpabilité, terreur face aux réactions possibles du ou des auteurs, craintes de ne pas être entendues, perte de toute confiance en elles et en l’autre. Certaines ont une mémoire très précise des faits, d’autres une amnésie traumatique qui fait qu’elles ont comme oublié pendant des années les agressions subies, avant que celles-ci ne refassent surface et que les souvenirs traumatiques ne s’imposent à elles. Certaines portent plainte, d’autres non. Certaines sont soutenues, d’autres totalement lâchées par leur entourage et rejetées par leur propre famille.
Tout cela pour expliquer que pour chaque victime l’histoire est différente et qu’il n’y a pas une “bonne” réaction face à ces violences subies. Personne ne devrait juger la façon dont les victimes de viol survivent à ces agressions. Mais il est très difficile pour le monde extérieur de comprendre ce que représente ces agressions qui attaquent le corps, l’âme, la confiance en soi et en la vie, et certaines fois la filiation.
Les viols sont des crimes pour la justice et ils ont cette dimension de génocide identitaire au sens où ils anéantissent humainement, au moment des faits, la victime. Certaines parviennent à se reconstruisent, d’autres sombrent… Les troubles peuvent être très variables jusqu’à faire du quotidien une survie de chaque instant avec ce sentiment que personne ne comprend et qu’elles sont seules au monde face à leur souffrance.
Les techniques psychothérapeutiques sont innombrables, mais celles adaptées aux victimes de violences sexuelles sont rares, et selon les personnes et le moment où elles en sont avec leur histoire traumatique, telle thérapie peut convenir ou telle autre. Il est par contre une approche universelle pour les victimes d’événements traumatiques, c’est celle qui permet de se reconnecter à son corps et à la vie. L’équithérapie est une de ces techniques thérapeutiques remarquables qui conduit à apprivoiser ce corps qui est devenu si difficile à supporter, grâce aux liens qui se construisent avec le cheval qui ressent toutes les émotions de son cavalier. Chacun s’apprivoise et la personne victime apprend peu à peu à (re)prendre confiance en elle et en l’autre.
C’est avec cet objectif que le projet de l’association Ré Equi’libre s’est construit, afin de permettre à des personnes victimes de viol de bénéficier de cette approche, pour leur permettre de se réinscrire dans la vie et de ne pas faire de leur passif traumatique une identité qui les condamne inévitablement à souffrir. Il y a une vie possible, quelles que soient les horreurs subies, et ce projet d’équithérapie est un support unique pour permettre à chacune de se projeter désormais positivement dans la vie.

    – Hélène Romano

Inscrivez-vous à la Newsletter

Ne manquez pas les annonces des nouveaux séjours ainsi que les événements de notre association en vous inscrivant à la newsletter.

Contactez-nous

contact@reequilibre.org